Le monde d’après sera vert !

Le monde d’après sera vert !
Et si le monde d’après, ce monde nouveau, post-épidémique dont on entend parler partout sans en comprendre la finalité avait trouvé son point de départ, le 28 juin 2020, au soir du second tour des élections municipales.

En effet, une tendance forte émane du vote de nos concitoyens : l’écologie. EELV, le principal parti écolo de France fait une percée inédite lors du second tour en s’emparant de villes de très grandes envergures comme Lyon, Bordeaux ou encore Strasbourg. Evidemment la très forte abstention – qui n’est pas un signe de bonne santé démocratique – joue un rôle modérateur à cet engouement vert mais quand même ! Plutôt que d’insister sur le désamour croissant des Français pour les urnes, voyons le positif.

Les jalons d’un éveil vert

Nous ne faisons pas de politique et nous ne soutenons aucun parti, mais les thématiques écologiques nous sont chères. Que des villes de la taille de Lyon ou Bordeaux soit gérées par des édiles à la sensibilité écologique prononcée nous parait une excellente nouvelle pour la santé de notre planète mais surtout de ses habitants. Ne nous berçons pas d’utopies, la transition écologique doit se faire en douceur. On ne changera pas deux siècles de croissance industrielle en une seule mandature municipale. Mais, cette inflexion forte, nous montre que l’écologie ne peut plus être une simple externalité de la valeur lige qu’est la croissance. Le peuple français souhaite un changement profond de ses modes de consommation au sens large du terme. Le Bio s’inscrivant clairement dans cette mouvance. 

Peut-être que dans 10 ans, nous verrons cette élection comme un simple épiphénomène, l’excroissance de deux mois de confinement éprouvants… ou bien comme la genèse de ce fameux nouveau monde, plus vert, plus vertueux, plus sain pour nous . A nos yeux d’éternels optimistes nous y croyons clairement (cœur vert)



Laisser un commentaire