LES GOBELETS ÉCOLOS SE PARENT DE LIN avec la société D’INNOV

LES GOBELETS ÉCOLOS SE PARENT DE LIN avec la société D’INNOV

La révolution écologique demande aux hommes des innovations dans tous les secteurs d’activités. Cependant, l’innovation verte requiert de l’investissement et surtout du temps, un paradigme aléatoire coincé entre les mots rentabilité, concurrence et impatience. Mais nous devons faire confiance à l’humain. D’innov en est un bel exemple. Ce cabinet de conseil fondé par des ingénieurs concrétise les beaux projets qui germent dans vos esprits.

D’innov a ainsi réalisé des gobelets écolos en lin réutilisable et biodégradable. Cette fabrication 100% française pourrait à terme remplacer nos bons vieux mais polluants gobelets en plastique. Grâce à ces récipients vous gagnerez en esthétique avec la possibilité de customiser vos gobelets… et plus important vous participerez à la préservation de notre belle planète bleue.

Matière en vogue durant la période estivale, le lin peut laisser sur vos lèvres le parfum enivrant de l’été tout au long de l’année… Quand on peut joindre l’utile à l’agréable pourquoi s’en priver !

 

 

LE LIN INNOV

Le lin contribue à l’agriculture durable, rien ne se jette, tout est utile ou recyclé dans le lin. Le lin ne produit pas de déchets, toute la plante est utilisée.

Tous les constituants de la plante sont biodégradables, les produits fabriqués à partir de la plante de lin sont donc aussi biodégradables.
Sa culture nécessite un climat tempéré et humide. En Europe, le lin est cultivé en Belgique, aux Pays-Bas, mais surtout en France : 80 %. Sa culture se fait dans des régions tempérées et proches de la mer : la Seine-Maritime, le Nord, le Pas-de-calais, la Somme, l’Oise, l’Eure, le Calvados ou l’Orne… Dans ces régions, le lin cultivé permet de produire les plus beaux tissus
en lin du monde. Pendant les différentes étapes de transformation pour passer de la plante au produit, le lin respecte l’environnement.


Le rouissage à terre se fait de façon naturelle, grâce aux bactéries du sol, à la pluie, sans autre besoin en énergie que celle de la lumière. De plus, après ramassage, la terre est propre et sans déchets laissés au sol. Durant toutes les opérations industrielles (teillage, peignage, filage, tissage), l’activité
est mécanique et non polluante, sauf la poussière qui est aspirée.


Pour plus d’infos c’est par ici
Retrouvez nos autres articles Planet Care par .



Laisser un commentaire