Santé et alimentation biologique: est-ce vraiment efficace ?

Santé et alimentation biologique: est-ce vraiment efficace ?

L’alimentation biologique est de plus en plus démocratisée au sein des enseignes. Il est parfois difficile de discerner les bons produits des mauvais.  Des chercheurs européens se sont penchés sur cette question :  est-ce qu’une alimentation biologique est vraiment bénéfique sur l’organisme ? 

 

Chypre au centre de la recherche 

Des chercheurs français et chypriotes ont étudié la consommation d’une alimentation biologique chez un groupe d’individus. Il s’est avéré, après plusieurs années d’études, qu’une modification au niveau moléculaire avait été repérée par nos chercheurs. L’objectif est de montrer les changements indus par la consommation de produits issus de l’agriculture biologique. En réduisant l’absorption de pesticides des sujets, les chercheurs ont pu analyser les modifications sur les cellules. Vous pouvez lire l’étude complète ici.

Les marqueurs du stress oxydatif sont réduits grâce à l’alimentation biologique. Les conséquences de ces marqueurs sont essentiellement liées à diverses pathologies comme les cancers, les maladies neurodégénératives, le diabète,…

Les chercheurs ont évalué, durant quarante jours, les conséquences d’une alimentation biologique sur un groupe d’individus âgés de 11 ans. Le premier groupe consommait uniquement une alimentation biologique durant 20 jours sur une base de deux repas diététiques, avant de repasser au régime d’alimentation habituel. Le deuxième groupe a conservé ses choix alimentaires durant la même période. Pour déterminer les résultats, les participants ont fourni jusqu’à six échantillons d’urines pour déterminer les métabolites. Les métabolites sont les composés ou produits transformés par le métabolisme de l’organisme. Cela inclut les métabolites externes comme les médicaments ou les pesticides. Il y a également les métabolites endogènes, issus de l’organisme comme les acides aminés, les sucres, les vitamines,… 

 

Des résultats éloquents

Les résultats ont été significatifs. Les chercheurs observent des améliorations sensibles des marqueurs pour les métabolites. Ce sont de l’amidon, le saccharose et les interconversions des pentoses ainsi que des glucuronates. Lacide aminomalonique est un acide malonique dans lequel des hydrogènes méthylène ont été remplacé par un groupe amino. Positivement lié à l’alimentation biologique, il est également associé à l’oxydation radicalaire des protéines. Ces dernières sont isolées à partir des cultures de la bactérie Escherichia coli et des plaques athérosclérotiques humaines (dépôt de plaques composées de lipides sur les parois des artères). Le glucose a négativement été associé au régime issu d’une alimentation biologique. D’après les chercheurs, il est encore difficile d’associer tous ces résultats à une alimentation purement biologique sur le long terme. Métaboliquement parlant, ces réductions de marqueurs de l’inflammation et du stress oxydatif montrent l’efficacité concernant une alimentation bio sur la période indiquée.

 

L’alimentation biologique, est-elle vraiment meilleure ?

La question se pose. Robin Mesnage affirme : « Il est clair depuis longtemps que les personnes qui mangent bio sont en meilleure santé que celles qui mangent de la nourriture non-bio, et on sait aussi que c’est souvent parce que ces personnes ont une meilleure hygiène de vie. »

Il est certain qu’une alimentation saine permettra à l’organisme de mieux récupérer et de se protéger contre les attaques extérieures.  De plus, une alimentation biologique permet aux aliments de conserver des valeurs nutritionnelles importantes comparées aux produits traités aux pesticides. Cependant, est-ce vraiment l’alimentation qui permet ce changement ? D’autres causes peuvent entrer en compte : le changement de comportement alimentaire qui permettrait à l’organisme de mieux assimiler les nutriments. C’est ce qu’expliquent les chercheurs chypriotes. Ils affirment avoir fait consommer davantage de fruits et de légumes durant la période d’études. 

Si le lien est clairement établi, il faudrait d’autres études complémentaires pour mesurer dans quelle mesure exacte, l’alimentation biologique purifie votre corps de l’ensemble des produits phytosanitaires chimiques des exploitations agricoles conventionnelles.

La bio c’est mieux reste à en définir précisément l’échelle. 


Retrouvez nos articles Santé et bien-être ici



Laisser un commentaire